Fournir un soutien financier pour la recherche sur le cancer du sein a toujours été un objectif de la mission CURE. Grâce à des partenariats stratégiques avec les meilleures institutions canadiennes, la fondation investit dans la recherche fondamentale, transitionnelle et clinique, le tout dans le but d’améliorer le traitement et de trouver un remède.

« Sans recherche, je ne serais pas ici aujourd’hui.
Sans recherche, nous n’aurions pas pu changer la signification d’un diagnostic de cancer.
Ce n’est plus une maladie en phase terminale, mais plutôt une maladie qui peut être traitée, qui est battable. Et j’en suis la preuve vivante. »

Fondatrice de la fondation CURE, Diane Proulx-Guerrera.

Votre Impact


Lorsque vous soutenez la Fondation CURE, sachez que vous aurez fait un impact réel dans la lutte contre le cancer du sein . Téléchargez notre Rapport de Financement.

Dre. Morag Park

Directrice du Centre de Recherche sur le Cancer Goodman de l’Université McGill et titulaire de la Chaire de Recherche en Génétique sur le Cancer Diane et Sal Guerrera, financée par la Fondation CURE.

Au cours des 30 dernières années, Dre Park a affiné ses intérêts de recherche sur les mécanismes moléculaires du cancer, en soulignant l’importance du microenvironnement de la tumeur dans la progression du cancer. Plus récemment, elle a commencé à explorer comment de multiples altérations génétiques et événements épigénétiques se combinent pour favoriser la tumorigenèse et la progression du cancer du sein chez l’humain.

Dr. Mark Basik

Oncologue Chirurgical Assistant à l’Hôpital Général Juif, ainsi que Professeur Adjoint au Département d’Oncologie de l’Université McGill, Dr. Basik étudie les cellules cancéreuses du sein résistantes aux médicaments.

Parmi un grand nombre d’initiatives de recherche importantes, Dr. Basik et son équipe se concentrent sur une meilleure compréhension des cellules résistantes aux médicaments. Bien que le cancer du sein soit couramment traité par une variété de thérapies, y compris la chimiothérapie et la radiothérapie, toutes les cellules cancéreuses ne sont pas détruites à l’aide de ces méthodes. Si les cellules ne sont pas détruites, la maladie peut continuer de faire des ravages dans le corps. Déterminer pourquoi certaines cellules sont résistantes à certaines thérapies contre le cancer du sein est une étape importante pour trouver un remède.

Dre. Amélie Fradet-Turcotte

Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval

La Dre Amélie Fradet-Turcotte, Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval, en partenariat avec la Société de recherche sur le cancer. La Dre Fradet-Turcotte et son équipe étudient les mutations cellulaires trouvées chez les patientes atteintes d’un cancer du sein héréditaire. Leur objectif est de mieux comprendre la capacité des cellules cancéreuses à résister à certains traitements et donc de permettre l’élaboration de meilleures stratégies de traitement qui utilisent les informations du génome du patient pour fournir des traitements et thérapies personnalisés.


Aidez-nous d’avoir un impact concret dans la lutte contre le cancer du sein.

Dr. Mark Clemons

Chercheur clinique à l’Institut de Recherche de l’Hôpital d’Ottawa (Programme de thérapeutique anticancéreuse), Oncologue Médical du Personnel (Centre de cancérologie de l’Hôpital d’Ottawa) et Professeur de Médecine (Université d’Ottawa).

Le Dr Mark Clemons de l’hôpital d’Ottawa et son équipe ont mis au point REaCT, une approche unique en matière d’essais cliniques qui place la patiente au centre de la recherche, tout en améliorant les soins cliniques. Leur objectif est de créer un réseau REaCT à l’échelle nationale, avec 5 hôpitaux partenaires déjà à l’œuvre à Kingston, Londres, Kitchener, Newmarket et Edmonton.

Dre. Kathryn Isaac

Dre Patricia Clugston VGH et Chaire de la Fondation de l’Hôpital UBC en chirurgie de reconstruction mammaire

Avec la nomination de la Dre Kathryn Isaac à la chaire de chirurgie de reconstruction mammaire, le programme vise à fournir un accès rapide et équitable à des soins personnalisés de haute qualité à toutes les femmes de la Colombie-Britannique diagnostiquées avec un cancer du sein. Pour atteindre cet objectif, les efforts se concentreront sur l’amélioration du parcours du patient à travers le traitement du cancer du sein et l’amélioration de la prestation de soins personnalisés. Plus précisément, le programme mettra en œuvre de nouvelles stratégies de navigation dans les soins de santé afin d’améliorer l’expérience clinique, de faire progresser les soins personnalisés avec l’intégration de la bioinformatique et développer un système efficace pour assurer la prestation de soins de haute qualité dans toute la province. C’est également une occasion de développer et de renforcer des partenariats, de plaider pour des changements politiques, de coordonner la formation et l’éducation et de constituer une équipe de recherche efficace dans la prestation de soins contre le cancer.

On estime que 2 000 mastectomies sont effectuées chaque année en Colombie-Britannique, et 65% des chirurgies de reconstruction mammaire à Vancouver Coastal Health sont effectuées à l’hôpital UBC. Selon des recherches sur le sujet, le bien-être émotionnel, social et fonctionnel, la vitalité, l’image corporelle et la santé mentale générale sont améliorés chez les femmes qui subissent une chirurgie de reconstruction mammaire immédiate ou retardée après leur mastectomie.

Notre succès continu

Ensemble, nous aidons les centres hospitaliers et les cliniques partout au Canada à s’assurer qu’ils sont équipier avec les outils nécessaires pour diagnostiquer et traiter le cancer du sein. Nous soutenons des chercheurs et des chercheuses qui se consacrent à explorer toutes les avenues possibles dans la lutte contre le cancer du sein. Nous appuyons les personnes affectées en finançant des programmes communautaires, incluant un soutien financier immédiate, des groupes de soutien et des campagnes de sensibilisation.